Qui a encore des idées pour la gouvernance du Grand Paris ? … et
pour quoi faire ?

Un texte de Simon Ronai | 23 novembre 2020

Image for post
Image for post

Depuis la création de la Métropole du Grand Paris (MGP), avec le recul d’expérience des 5 dernières années, cette question récurrente déclenche scepticisme, découragement, et multiplication de propositions visant à repenser les institutions pour améliorer l’action publique alors qu’un nouvel élan de la décentralisation est annoncé.

L’opération « simplification » a échoué : les 5 niveaux de gestion se sont
multipliés, ni intégration ni confédération quand la résistance farouche de
toutes les collectivités, les plus anciennes comme les plus récentes, s’est
renforcée. Au lieu de fluidifier les relations institutionnelles, le système alourdi la gestion locale, totalement opaque pour les citoyens.

L’opération « efficacité » a échoué : la métropole est restée un nain politique et financier, ses compétences sont morcelées, son action dispersée, son
périmètre contesté, ses inégalités renforcées. …


Depuis des années l’organisation territoriale fait l’objet de nombreux débats et critiques. En vrac sans prétention d’exhaustivité et sans classement par ordre d’importance : sous le modèle économique de l’attractivité et la compétitivité des villes, ont été mis en débat les grands projets inutiles, la métropolisation et le rapport au monde, le rapport métropoles/hinterland, la densification, le périurbain, les surfaces commerciales et entrées de ville, les fractures territoriales et inégalités territoriales, la métropole France et ses TGV, les villes moyennes en déprise, l’excès patrimonial, la crise du logement particulièrement dans les métropoles, l’affaiblissement des services publics, les rapports État/collectivités territoriales, la financiarisation de la fabrique des villes, l’espace public…Le tout avec le recours à des catégories: métropoles, agglomérations, villages, villes moyennes, périurbain, ruralité, smartcity, etc…. et cela plus de 25 ans après la proposition de Françoise Choay, « c’est de l’urbain dont nous parlons ». …


Qui a encore des idées pour la gouvernance du Grand Paris ? … et
pour quoi faire ?

Un texte de Simon Ronai | 23 novembre 2020

Image for post
Image for post
Source des données : World of Exchanges members | DACI fond des flux d’après N.Cattan, CNRS Géographie-cités 2004. Réalisation : DATAR-Territoires 2040, C. Hunel et S.Cordobes, 2010.

Depuis la création de la Métropole du Grand Paris (MGP), avec le recul d’expérience des 5 dernières années, cette question récurrente déclenche scepticisme, découragement, et multiplication de propositions visant à repenser les institutions pour améliorer l’action publique alors qu’un nouvel élan de la décentralisation est annoncé.

L’opération « simplification » a échoué : les 5 niveaux de gestion se sont
multipliés, ni intégration ni confédération quand la résistance farouche de
toutes les collectivités, les plus anciennes comme les plus récentes, s’est
renforcée. Au lieu de fluidifier les relations institutionnelles, le système alourdi la gestion locale, totalement opaque pour les citoyens.

L’opération « efficacité » a échoué : la métropole est restée un nain politique et financier, ses compétences sont morcelées, son action dispersée, son
périmètre contesté, ses inégalités renforcées. …


94.citoyens.com, interview publiée le 20 novembre 2020 | Pierre Mansat

Image for post
Image for post

A quelques mois des élections régionales et des possibles évolutions législatives de l’organisation du Grand Paris, un collectif de réflexion autour du devenir du Grand Paris organise vendredi 4 décembre prochain un webinaire intitulé Grand Paris : Pour un nouvel élan de la pensée critique. Explications de contexte avec Pierre Mansat, ancien adjoint au maire de Paris, qui défend un “gouvernement métropolitain”.

Le collectif d’universitaires, urbanistes, sociologues, démographes, économistes, avait déjà pris la parole en février dans une tribune du Monde invitant à une citoyenneté métropolitaine. Le webinaire vise à poursuivre et ouvrir la réflexion pour donner du relief à cet enjeu grand-parisien, largement éclipsé lors de la campagne des municipales, à l’occasion de la campagne des élections régionales et aussi des débats institutionnels à venir au parlement. …


La Ville en Commun | Juillet 2020

Image for post
Image for post
© Frank Schultze/Zeitenspiegel

Depuis des années, l’organisation territoriale fait l’objet de nombreux débats et critiques.

En vrac, sans prétention d’exhaustivité et sans classement par ordre d’importance : sous le modèle économique de l’attractivité et la compétitivité des villes, ont été mis en débat les grands projets inutiles, la métropolisation et le rapport au monde, le rapport métropoles/hinterland, la densification, le périurbain, les surfaces commerciales et entrées de ville, les fractures territoriales et inégalités territoriales, la métropole France et ses TGV, les villes moyennes en déprise, l’excès patrimonial, la crise du logement particulièrement dans les métropoles, l’affaiblissement des services publics, les rapports État/collectivités territoriales, la financiarisation de la fabrique des villes, l’espace public… Le tout avec le recours à des catégories : métropoles, agglomérations, villages, villes moyennes, périurbain, ruralité, smartcity, etc. et cela plus de 25 ans après la proposition de Françoise Choay, « c’est de l’urbain dont nous parlons ». …


Un texte de Pierre Narring | 13 novembre 2020

Assurer la gouvernance de la métropole capitale selon des principes de justice sociale, d’équilibre écologique et d’efficacité économique nécessite une organisation institutionnelle profondément renouvelée. Certes, la dynamique des appels à idées du type « réinventer », l’impact attendu de certains projets d’aménagement, la perspective d’un grand métro contribuent à la structuration métropolitaine. Pour autant, on ne peut raisonnablement se contenter de cela pour « faire métropole »… sous prétexte que toutes les réformes institutionnelles envisagées ou engagées depuis plus de dix ans ne débouchent pas. Pour sa cohésion, son attractivité, son devenir durable et désirable, la métropole a besoin d’une gouvernance dynamique, démocratique, apte à gérer la complexité. Cette nécessité apparaît encore plus forte depuis que la crise du Covid a mis en exergue la fragilité de notre monde, la multiplicité des incertitudes à affronter, l’ampleur des transitions à gérer. En dépit des aléas du calendrier politique des prochains mois, n’y a-t-il pas, dans ces temps troublés que nous traversons, une opportunité à saisir pour opérer une avancée déterminante ?

Faisons simple ! En partant de la perception que peut avoir l’habitant ou l’acteur local, trois niveaux principaux peuvent être appréhendés :

- la communauté de proximité qui correspond aux communes, arrondissements, quartiers,

- la communauté de bassin de vie qui renvoie à l’échelle des intercommunalités (y compris des « territoires » de la petite couronne),

- la communauté de destin que constitue la « métropole », un ensemble plus difficile à cerner.

La gouvernance de proximité est à préserver car il s’agit de qualité de vie quotidienne, de lieu d’écoute et de médiation, premier pilier de la vie démocratique assuré par le maire, les conseils municipaux, les conseils de quartiers et autres dispositifs de participation…


Une gouvernance pour Grand-Paris / Ile-de-France / Pierre Narring

Assurer la gouvernance de la métropole capitale selon des principes de justice sociale, d’équilibre écologique et d’efficacité économique nécessite une organisation institutionnelle profondément renouvelée. Certes, la dynamique des appels à idées du type « réinventer », l’impact attendu de certains projets d’aménagement, la perspective d’un grand métro contribuent à la structuration métropolitaine. Pour autant, on ne peut raisonnablement se contenter de cela pour « faire métropole »… sous prétexte que toutes les réformes institutionelles envisagées ou engagées depuis plus de dix ans ne débouchent pas. Pour sa cohésion, son attractivité, son devenir durable et désirable, la métropole a besoin d’une gouvernance dynamique, démocratique, apte à gérer la complexité. Cette nécessité apparaît encore plus forte depuis que la crise du Covid a mis en exergue la fragilité de notre monde, la multiplicité des incertitudes à affronter, l’ampleur des transitions à gérer. …


JEUDI 3 DÉCEMBRE 2020 | 9.30–17.30 | VISIO-CONFÉRENCE

Séminaire du Groupe transversal «Inventer le Grand Paris»
Labex Futurs Urbains (UPE)

Journée d’étude inter-GT avec le Groupe transversal «Production Urbaine & Marchés»

Image for post
Image for post

Compte-tenu de la situation, le séminaire sera retransmis via un dispositif de visio- conférence.
Seuls les intervenants et les organisateurs seront en salle.
Le lien pour assister à la visioconférence sera communiqué ultérieurement. Pour l'obtenir inscrivez-vous dès maintenant à l'adresse: grand.paris.equipts@gmail.com

Coordination scientifique: Julien Aldhuy et Clément Orillard

Argumentaire

En parallèle d'opérations d'aménagement de tailles plus ou moins importantes, la structuration de l'agglomération parisienne à partir des années 1950 est aussi passée par la création de nouveaux équipements d'envergure régionale: aéroports, palais des congrès et centres d ' exposition, centres commerciaux, marché alimentaire, parcs d'attraction, complexes universitaires, espaces verts, etc. De natures très différentes, ils ont souvent été réalisés par vagues successives pour ensuite évoluer parfois très fortement. Derrière ces équipements se trouve de grands acteurs régionaux qui sont autant d'opérateurs publics ou privés qui ont fait l'histoire ancienne ou plus récente de la construction du Grand Paris: opérateur aéroportuaire, chambre de commerce et d'industrie, grandes foncières d ' immobilier…


MARDI 24 NOVEMBRE 2020 | 17.00–19.00 | WEBINAIRE

avec Magali Talandier et Pierre Veltz
Programme conçu et animé par Ariella Masboungi, Grand Prix de l’Urbanisme 2016

Image for post
Image for post

Le Club Ville Aménagement a le plaisir de vous informer que le 5 à 7 “l’écologie est affaire d’économie” avec Magali Talandier et Pierre Veltz, se tiendra le mardi 24 novembre de 17h à 19h, exclusivement en visio conférence.
Cette conférence-débat, conçue et animée par Ariella Masboungi, vous permettra de participer activement en posant des questions par écrit sur le site. Nous vous invitons à vous inscrire dès maintenant. Vous recevrez, après votre inscription, un e-mail de confirmation contenant les instructions pour rejoindre le webinaire.

Ariella Masboungi et le secrétariat général du Club Ville Aménagement

Inscription

L’écologie est affaire d’économie.

Certes, entre les deux visions les frictions sont et resteront nombreuses. Mais peut-on raisonnablement penser et organiser la transition écologique sans prendre en compte l’économique, c’est-à-dire aussi les impacts sociaux de cette transition (chômage, inégalités…) ? Et comment cette dialectique s’inscrit-elle dans le territoire ?

Il y a 30 ans, s’ouvrait l’ère d’un nouveau processus « spatio-économique » que l’on a appelé « la métropolisation », exprimant la puissance des externalités d’agglomération. Certains territoires sont sortis renforcés par ces mécanismes, à l’image des grandes villes du monde, des hubs internationaux, mais aussi des espaces -y compris ruraux- à la fois résidentiels et touristiques qui ont réussi à capter des flux de richesses créés ailleurs. Ce « modèle » a été largement débattu, controversé… critiqué, y compris depuis la crise de la Covid-19. Appartient-il au passé, sera-t-il transformé, voire inversé par les impacts de la crise sanitaire ? …


Metropolitics, an interview by Magda Maaoui, 26 June 2020 | Pierre Mansat

Image for post
Image for post
Figure 1. Aerial and historical views of the Paris region, now and in 1950 Source: Géoportail, 1950–2020.

Less than a week before 12 million Parisians vote in the second round of elections for their mayors and their municipal councils, which has now been delayed from March 22 to June 28 owing to the coronavirus lockdown, I interviewed Pierre Mansat, considered by many to be one of the founding fathers of “le Grand Paris” (hereafter simply Grand Paris), the metropolitan authority covering the city of Paris and its inner suburbs. …

La Ville en Commun

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store